JE SUIS ENFOIREE, JE SUIS GOLDMAN

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo2-FranceBleu.jpeg

 

 

 

 

Paroles "Toute La Vie" écrites par Jean-Jacques Goldman

Les portes closes et les nuages sombres
C'est notre héritage, notre horizon
Le futur et le passé nous encombrent
Avez-vous compris la question ?

Non !

Vous avez tout, l'amour et la lumière
On s'est battus, on a rien volé
Nous n'avons que nos dégoûts, nos colères

Mais, vous avez ... , ...
Oui, vous avez
Toute la vie
C'est une chance inouïe

Toute la vie
C'est des mots, ça veut rien dire

Toute la vie
Tu sais, le temps n’a pas de prix

L’utopie
Sans avenir

Toute la vie
C’est à ton tour et vas-y !
A ton tour
Et vas-y !
Et vas-y !
Vas-y !

Vous aviez tout, paix. liberté et plein emploi
Nous , c'est chômage, violence et sida
Tout ce qu'on a , il a fallu le gagner
A vous de jouer , mais faudrait vous , vous bouger !

Vous avez raté, dépensé pollué
Je rêve, où tu es en train de fumer
Vous avez sali les idéologies

Mais, vous avez, ....
Oui , vous avez
Toute la vie
C'est une chance, un défi

Toute la vie
C'est bidon, ça veut rien dire

Toute la vie
Tu sais le temps n’a pas de prix

L’utopie
Sans avenir

Aujourd'hui, j'envie tellement ta jeunesse
Quel ennui , je l'échange contre ta caisse
C'est la vie , la vie qui caresse et qui blesse


C'est ta vie, allez , vas-y !
Allez , vas-y !
A ton tour
Vas-y !

A ton tour
Vas-y !

Vas-y !

 


ET VOICI LA REPONSE DE NOTRE JJG

« C’est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l’état du monde qu’ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c’est un sujet qui n’est pas si fréquent…).

Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu’ils feront mieux.

Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses.

Le fait que la chanson se termine en faisant confiance à l’avenir aussi.

Jean-Jacques Goldman. »

 

 


 

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo3-FranceBleu.jpg

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/JJG-GuitareElectr.gif

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Bulle-Coeurs.png
 

 


 

 

 

  

 

  

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-LeFigaro_4625974.png

 

Enfoirés: Pascal Obispo trouve Goldman «irremplaçable»

Par Claire. Courbet - Publié le 19/03/2015 à 09:27

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-LFigaro1.jpg

 

Le leader du collectif d'artistes des Restos du cœur a annoncé vouloir se retirer petit à petit pour «laisser la place aux jeunes». L'interprète de Millésime n'imagine pas prendre sa place.

Jean-Jacques Goldman, qui a récemment évoqué sa volonté de passer le relais en tant que chef d'orchestre du spectacle annuel des Enfoirés pour les «Restos du coeur», est «irremplaçable», a estimé mercredi Pascal Obispo.

Les Enfoirés, «c'est une opération collective géré par un grand gourou, Jean-Jacques», a souligné Pascal Obispo, invité à raconter son parcours musical au cours d'une «master class» organisée au siège de la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) à Paris.

L'auteur de "Tombé pour elle", qui a participé au dernier spectacle des Enfoirés depuis 1997 estime que:

 

"Pour gérer un grand groupe,
il faut pouvoir être respecté par
tout le monde (...).
Jean-Jacques a cette légitimité,
nous on est des soldats"


Dans un reportage récemment diffusé par TF1, Jean-Jacques Goldman, qui chapeaute ce spectacle annuel depuis près de 25 ans, avait évoqué son envie de passer le relais à des plus jeunes: «Le grand chantier, c'est de préparer l'avenir, c'est-à-dire d'impliquer les nouveaux, non pas uniquement sur le plan de la participation, mais aussi celui de la conception et de nous effacer petit à petit», avait expliqué le chanteur de 63 ans.

«Je ne pourrai pas remplacer Jean-Jacques, il est irremplaçable», a estimé pour sa part Pascal Obispo en réponse à une question du public sur Jean-Jacques Goldman, tout en se disant disponible pour aider «si on a besoin de mes services, mais ce sera plus une histoire collective».

En 2014, les Enfoirés ont rapporté aux Restos du coeur fondés par Coluche près de 23 millions d'euros, soit 12,5 % d'un budget, déficitaire de 7 millions d'euros après avoir servi 130 millions de repas à un million de personnes.

 

Par M. R. avec AFP

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/8-CaSuffit.png

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo12-PPeople.png

 News publiée Aujourd'hui le Samedi 7 Mars 2015 à 13:01

Jean-Jacques Goldman et Les Enfoirés : ''Je vais m'effacer petit à petit...''

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-PPeople.jpg

 

Tous les ans, le concert des Enfoirés fédère jusqu'à 13 millions de téléspectateurs fidèles à cette grande fête musicale au profit des Français qui vivent dans la plus grande précarité. Comme chaque année, des dizaines d'artistes issus d'univers variés (chanson, cinéma, télévision, sport...) donneront de la voix avec des tableaux enchanteurs et des reprises de chansons populaires.

Le grand meneur de cette troupe est bien entendu Jean-Jacques Goldman. Pris pour cible en pleine polémique autour du single Toute la vie - qui rencontre malgré tout un succès massif sur les plateformes de téléchargement légal - le chanteur de 63 ans s'exprimait au micro du Petit Journal avec humour mercredi soir.

Cependant, c'est avec le plus grand sérieux qu'il s'est confié aux équipes de Reportages sur TF1, dans un sujet diffusé ce samedi 7 mars à 13h20. Il évoque le futur des Enfoirés et annonce qu'un chantier de remplacement est en cours. "Cette émission a 25 ans. Ceux qui la font depuis le début ont entre 60 et 65 ans. Le grand chantier, c'est de préparer l'avenir", explique-t-il. Une volonté de la part des artistes plus âgés de transmettre à leurs héritiers que sont Jenifer, Amel Bent, M. Pokora et autre Emmanuel Moire.

De fait, Jean-Jacques Goldman l'annonce sans détour : les "anciens", lui y compris, vont prendre de moins en moins de place dans les spectacles à venir. "(Il s'agit) d'impliquer les nouveaux, non pas uniquement sur le plan de la participation, mais aussi de la conception et de nous effacer petit à petit. C'est ce que nous sommes en train de faire, en particulier cette année où des tableaux sont pris en charge entièrement par des nouveaux. On va voir si le miracle continue", s'interroge Jean-Jacques Goldman, confiant malgré tout.

Il faut dire que prendre part à la formidable aventure que sont les Restos du Coeur et le concert des Enfoirés demande énormément d'investissement, comme le souligne la productrice du spectacle Anne Marcassus. "Ce qui m'agace, c'est que les gens disent que (les artistes) sont là pour s'amuser. On les fait bosser comme des forçats de 9 heures du matin à 2 heures du matin. On leur demande énormément", insiste-t-elle. Rappelons que tous les artistes sont bénévoles.

Joachim Ohnona

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-PureCharts_4625979.png

 

jeudi 05 mars 2015 09:38

Enfoirés 2015 : Jean-Jacques Goldman répond à ses détracteurs avec humour

Jean-Jacques Goldman est sorti du silence pour répondre aux critiques visant le nouveau single "Toute la vie" des Enfoirés, jugé "réac" et "anti-jeune" par certains. Face à l'ampleur de la polémique qui touche désormais la sphère politique, l'artiste a choisi de s'exprimer dans "Le Petit Journal" de Canal + à travers un sketch.

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo11-PureCharts.jpg

Crédits photo : capture d'écran Pure Charts

« Comment prendre la parole sur une polémique qui prend une ampleur incompréhensible ? ». C'est la question que Jean-Jacques Goldman s'est posé avant de s'exprimer dans "Le Petit Journal" de Yann Barthès hier. Le chanteur, qui n'avait pas accordé d'interview télévisée depuis 15 ans, a accepté de faire une apparition sur Canal + pour tenter de calmer les détracteurs du nouveau single des Enfoirés. Jugé « réac » et même « anti-jeune » par différents médias, d'autres personnalités du monde artistique et politique, "Toute la vie" est un titre qui oppose les jeunes aux adultes, scindant la société en deux pour débattre de la marche à suivre dans les années futures. Dans cette chanson écrite par Jean-Jacques Goldman et dévoilée en janvier, Les Enfoirés invitent les jeunes à se « bouger ». Et de la mise en ligne du clip la semaine dernière, la polémique est née...

"J'ai l'impression que quoi que je fasse, où que je sois..."


L'interprète de "Je te donne" a choisi le ton de l'humour pour répondre aux critiques. Il a adopté un ton décalé face aux « deux hommes les moins qualifiés pour une interview de cette importance » : Eric et Quentin. Jean-Jacques s'est tout d'abord dit « surpris » par l'ampleur de la polémique, pour ensuite déclaré qu'il ne « rendait pas compte » que sa chanson est « réac », d'un air candide. Les deux chroniqueurs ont alors tenté de comprendre ce que le chanteur a voulu dire dans son titre, l'accusant finalement d'être « complotiste », « totalitariste » et « anarchiste ». Ubuesque ! « J'ai l'impression que quoi que je fasse, où que je sois » a-t-il répondu, rebondissant sur les différentes critiques qui lui sont adressées.


"Cette polémique nous touche"

En effet, en réaction aux déclarations de Jacques Attali, qui a qualifié le clip des Enfoirés de « monument de vulgarité et de haine des jeunes », Jean-Jacques Goldman s'est faussement demandé si « Plagier un livre, c'est vulgaire », en référence aux accusations de plagiat qui visent l'économiste. Et lorsque les deux chroniqueurs ont menacé Jean-Jacques Goldman de lui mettre la fessée en guise de punition, celui-ci a répondu : « Et ça, c'est pas un peu réac ? », faisant écho au débat sur l'interdiction de la fessée relancé par le Conseil de l'Europe.

Mais l'humour ne règle pas tous les problèmes ! Le chanteur a profité de cette séquence pour faire passer son message en filigrane. « La chanson ne dit pas du tout que la vie était mieux avant. Le titre est sorti il y a presque deux mois, on a fait sept concerts devant plus de 80.000 personnes.
Personne ne nous a fait part du moindre malaise. C'est ça qui est bizarre
» a-t-il déclaré, avant de conclure que cette polémique « touche » Les Enfoirés.

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/7-ReponseJJG.png

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo09-MetroNews.png

 

Créé : 04-03-2015 20:19 - Mis à jour : 05-03-2015 16:43

 

"Toute la vie" : Jean-Jacques Goldman défend la chanson des Enfoirés dans "Le Petit Journal" de Canal+

 
POLÉMIQUE - Jean-Jacques Goldman contre-attaque... à sa manière. L'auteur de "Toute la vie", la chanson controversée des Enfoirés, a accepté de réagir à la polémique dans une interview inattendue accordée à Eric et Quentin, le duo comique du "Petit Journal" de Canal+.

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-MetroNews.jpg


Jean-Jacques Goldman, interviewé par Eric et Quentin. Photo : ©capture d'écran C+

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jean-Jacques Goldman ne manque pas de second degré. L'auteur de "Toute la vie", la chanson polémique des Enfoirés, était interviewé mercredi soir du "Petit Journal" de Canal +. Accusé d'être "réac'", le chanteur a pris tout le monde à revers en acceptant l'interview décalée de Quentin et Eric, le duo comique de l'émission de Yann Barthès.

Face aux accusations fantaisistes du tandem, Jean-Jacques Goldman a fait montre de sérieux en déclarant : "Je suis surpris car le thème de la chanson, ce sont des jeunes qui demandent des comptes aux adultes". Il a expliqué également que "la chanson est sortie il y a deux mois. Personne ne nous a fait part du moindre malaise lors des concerts (...) "C'est juste une chanson, vous ne pensez pas que vous cherchez la petite bête ?", a-t-il dit. Au final, "c'est juste une chanson et cette polémique nous touche. On va essayer d'aller jusqu'au bout", a lancé le chanteur.

Vendredi dernier, Jean-Jacques Goldman avait pris le clavier pour expliquer sa chanson et son point de vue, sur son compte Facebook. "C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c'est un sujet qui n'est pas si fréquent...)", avait-il écrit. "Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux", avait-il poursuivi.

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-Bfmtv.png

 

Les Enfoirés: Jean-Jacques Goldman étrille Jacques Attali

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-Bfmtv.jpg

Jean-Jacques Goldman, lors d'une apparition rarissime à la télévision ce mercredi soir, a réglé ses comptes avec Jacques Attali. - © Patrick Hertzog - AFP

Au cours d'un  sketch d'environ 5 minutes basé sur l'autodérision, le chanteur Jean-Jacques Goldman est revenu sur la polémique causée par la chanson "Toute la vie" des Enfoirés, sont il est l'auteur. L'occasion, aussi, de répliquer à Jacques Attali, très critique depuis une semaine.

Dégonfler la polémique par un grand moment d'autodérision. Tel est l'exercice auquel s'est prêté Jean-Jacques Goldman avec les équipes du Petit journal de Canal +, au cours de l'émission diffusée ce mercredi soir.

Dans un sketch d'environ cinq minutes, le chanteur est revenu sur la polémique qui n'a eu de cesse d'enfler au sujet de la chanson Toute la vie des Enfoirés. Un single dont il est l'auteur. Un véritable tour de force pour Yann Barthès et la chaîne cryptée, qui ont réussi l'exploit de faire parler celui qui n'avait plus accordé une seule interview à la télévision depuis plus de 10 ans.

Règlement de comptes

Si l'intégralité de la séquence se déroule dans une ambiance véritablement bon enfant, elle permet aussi à
celui qui fut souvent nommé "personnalité préférée des Français" de régler ses comptes avec un certain Jacques Attali.

Il faut dire que depuis le début de la polémique, l'économiste n'a pas été tendre avec les Enfoirés, en les critiquant violemment. "J'ai toujours détesté les Enfoirés. Leur dernier clip est un monument de vulgarité et de haine des jeunes", avait-il notamment ''tweeté'', avant de poursuivre ses déclarations assassines chez différents médias, comme Europe1., où il a encore affirmé que le single Toute la vie était "d'un mauvais goût incroyable". En ajoutant tout de même qu'il a "beaucoup d'admiration pour Jean-Jacques Goldman".

La vulgarité? "Plagier un livre"

Une admiration qui ne semble pas réciproque, à en croire le sketch diffusé ce mercredi soir dans le Petit journal. Aux questions: "Ca vous touche de savoir que Jacques Attali pense que les Enfoirés sont un monument de vulgarité? Vous savez ce que c'est que la vulgarité?", l'interprète d'Envole-Moi a rétorqué, faussement hébété, "ben je ne sais pas, plagier un livre...?"

Une petite pique lancée en direction de Jacques Attali, souvent accusé d'avoir plagié plusieurs auteurs pour son L'Histoire du temps, publié en 1982 chez les éditions Fayard.
Une affaire qui, si elle n'a jamais été portée devant la justice, avait occasionné des excuses de la part des éditeurs de l'économiste, rappelait Le Monde en 2011, en plaidant non sans humour que leur auteur "certes génial mais un peu hâtif" était "brouillé" avec les guillemets.

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/6-TouchPasJJG.png

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo10-LParisien.png

 

 Olivier Bossut avec AFP | Publié le Mercredi 04 Mars 2015, 19h41 | Mis à jour : 22h56

Clip des «Enfoirés» : l'étonnante réponse de Goldman

Jean-Jacques Goldman a répondu à la polémique sur sa chanson en participant à un sketch du Petit Journal avec Eric et Quentin.

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-LParisien.jpg

 

Jean-Jacques Goldman, l'auteur de la chanson «Toute la vie», dernier tube controversé des «Enfoirés», a choisi «Le Petit Journal» de Canal + ce mercredi soir, pour réagir à la polémique alors qu'il n'a plus parlé à la télévision depuis «15 ans».

Mais pas n'importe comment. Jean-Jacques Goldman a opté pour l'humour en se prêtant au jeu d'une vraie-fausse interview menée par les deux humoristes du Petit Journal, Eric et Quentin. Face à ces caricatures de commissaires politiques assénant au chanteur que chacune de ses réponses était «réac», on en vient à rire du procès en sorcellerie intenté au leader des Enfoirés.

«Je suis un peu surpris, au contraire, ce sont des jeunes qui demandent des comptes aux adultes», glisse, dépité, Jean-Jacques Goldman sous le feu roulant des questions de ses censeurs. «Mon père me disait bouge-toi», ose-t-il. «Votre père était réac alors !», rétorquent Eric et Quentin. 

Au-delà de la dérision, le parolier instille sa vérité. «La chanson ne dit pas du tout que la vie était mieux avant», insiste-t-il dans son procès en «réaction». Il s'étonne également d'un tel feu de brousse, si soudain, alors que «la chanson est sortie il y a deux mois, elle a été chantée lors de sept concerts devant 80 000 personnes».

«Dans la chanson on dit aux jeunes vous allez prendre le pouvoir», souligne Jean-Jacques Goldman. Calme et posé, le chanteur conclut «c'est juste une chanson, on cherche un peu trop la petite bête…»

«Dans cette chanson-là, les vieux sont aussi cons que les jeunes»

Jean-Jacques Goldman n'est pas le seul à avoir répondu aux critiques de la chanson «Toute la vie». Son complice de toujours Michael Jones ou encore Marc Lavoine et Maxime Le Forestier, qui apparaissent tous deux dans le clip, ont pris la défense de leur camarade ces derniers jours. «Dans cette chanson-là, les vieux sont aussi cons que les jeunes», a lancé Maxime Le Forestier sur Europe 1.

Mercredi matin, Jamel Debbouze a, à son tour, défendu Jean-Jacques Goldman et le message des «Enfoirés». «Les Restos, c'est extraordinaire, c'est formidable. On doit les soutenir corps et âme.
Qu'est-ce qu'on vient faire chier les Restos ? Les gens donnent à manger à des gens qui ont faim et qui ont soif.
Vous êtes fous ou quoi ?», a lâché l'humoriste sur Europe 1.

Depuis sa diffusion en début de semaine dernière, la nouvelle chanson des «Enfoirés» essuie un torrent de critiques virulentes sur les réseaux sociaux : «Hymne anti-jeunes», «cacophonie indécente», «chanson malaise»… Les internautes déplorent un ton jugé «paternaliste» envers la jeune génération.

«Vous avez toute la vie, c'est une chance inouïe»

Le clip montre un groupe de jeunes faisant face aux Enfoirés et qui leur lance «vous aviez tout : liberté, plein-emploi. Nous c'est chômage, violence et sida». Les chanteurs des Restos du Cœur leur répondent en chœur «tout ce qu'on a, il a fallu le gagner, à vous de jouer, mais faudrait vous bouger». «Vous avez raté, dépensé, pollué», poursuivent les jeunes, «je rêve ou tu es en train de fumer?», rétorquent les Enfoirés. Et de reprendre le refrain «vous avez toute la vie, c'est une chance inouïe. (...) C'est à ton tour et vas-y»

Parmi les chanteurs des Enfoirés aperçus dans le clip, Lorie, Zaz, Jenifer, Matt Pokora au côté de Maxime Le Forestier, Gérard Jugnot, Michèle Laroque, Patrick Bruel, Pascal Obispo, MC Solaar, Jean-Louis Aubert, Julien Clerc, Mimie Mathy ou encore Bénabar Michaël Youn et l'auteur de la chanson, Jean-Jacques Goldman.

 

 

 

 


 

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-LeParisien-2-.jpg

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo08-Lunion.png

C.H.  - Mis à jour le Mardi 3 Mars 2015 à 15h04

 

Julien Clerc: «Dire que la chanson des Enfoirés est anti-jeunes est complètement con»

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-Lunion.jpg

 

Julien Clerc ne comprend pas la polémique autour de la nouvelle chanson des Enfoirés.
Emanuele Scorceletti

En concert à Épernay le 14 mars, le chanteur nous a accordé une interview pour évoquer son dernier album « Partout la musique vient… » et son spectacle. Au détour de quelques questions, nous sommes revenus sur la polémique née du texte de la nouvelle chanson des Enfoirés, « Toute la vie » (le spectacle sera diffusé le 13 mars sur TF1).

Le chanteur revenu dans la troupe des Enfoirés en 2011 pour les 25 ans, ne comprend pas la polémique. «  On peut ne pas aimer la chanson, les termes, le clip, trouver que les paroles sont bien-pensantes mais dire que la chanson est anti-jeunes est complètement con. Elle reflète des débats qui ont lieu dans les familles. Les Enfoirés, on les prend en bloc ou on ne les prend pas. Nous avons la chance de faire notre métier bénévolement. Cela paraît évident, mais ça va mieux en le disant. Et on sait pourquoi on le fait. Comme Maxime (Le Forestier), j’estime que quand je dis oui aux Enfoirés, je suis là et je fais tout pour la cause des Restos du cœur, c’est ça qu’il ne faut pas oublier.  »

Reconnaissant n’avoir pas discuté de la chanson avec Jean-Jacques Goldman, «  il sait ce que je pense  », il juge qu’il est «  le boss  ». «  Il tient ça à bout de bras depuis des années.  » Julien Clerc estime aussi qu’Internet, dans ce contexte, fait du tort à la cause des Restos. «  C’est un peu facile d’être derrière son écran et de donner des leçons. Je dis à ceux bien calés derrière leur écran qu’à la place, ils fassent ce que réalisent les Restos.  »

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/5.Citation-JJG.png

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-SLama.png     Le message de Serge Lama

 

Publié dans : Médias - Posté le : 01-03-2015

A propos de Jean-Jacques Goldman

Je voudrais essayer de ne pas me laisser emporter par une plume aisément pamphlétaire. Non, simplement parler du bon homme Goldman, de l’honnête homme, au sens du 18ème siècle. Je le connais peu, je ne peux donc pas me prévaloir d'être ni son ami, pas même son copain. Simplement, j'ai participé à un certain nombre de Restos du coeur, j'ai observé un homme exemplaire tant dans son comportement que dans la qualité humaine qu'il mettait à guider n'importe lequel d'entre nous, star ou débutant, sur le bon chemin, dans tel ou tel numéro. Il s’adresse à vous toujours avec une délicatesse, une politesse extrême, en tenant compte des susceptibilités de chacun dont son regard omniprésent a pris la mesure. Tous les grands jouent souvent aux petits chefs, lui, jamais. Il est responsable ; son humilité, alliée sans doute à une certaine timidité, n’est pas feinte et pourtant je vous assure que quand on y regarde de plus près, on ressent que ça bout parfois à l'intérieur.

Un panel de français l'a nommé depuis deux ans homme de l'année, ça prouve que le peuple, qu'il ne faut pas confondre avec la foule, a du bon sens et de la reconnaissance.

Jean-Jacques, depuis les années quatre-vingt, offre sa plume aux plus démunis, aux oubliés de la société, à ceux qui marchent seuls, aux petites vieilles qui jettent des miettes sur leur balcon pour nourrir les pigeons, puis se noient dans leur télévision. Il a depuis longtemps choisi son camp, quitte à sacrifier une écriture qu'il aurait pu hisser vers un ton plus littéraire, je sens qu’il en avait les capacités. Il a écrit pour être compris par ceux à qui il s'adresse. C'est un noble sacrifice car Jean-Jacques a de la fierté et peut-être même de l’orgueil.

Il y a de la rigueur du saint chez Jean-Jacques par les choix drastiques qu’il a fait dans sa vie. Une discipline qu’il s’applique à lui-même tous les jours. Sa vigilance n’est jamais prise en défaut et le peu qu'il se hasarde à dire, il le pense sans détour.

Quand Brassens, interprété par Maxime Le Forestier, proclame qu’il veut « mourir pour des idées mais de mort lente », Goldman se fâche tout rouge à la télévision et dit tout haut qu'il y a des idées dont il pense qu’elles méritent qu'on meure pour elles. Et pourtant Dieu sait que ces deux-là (j’ai bien connu Brassens) auraient été vraiment faits pour s'entendre. Georges était un véritable anarchiste, Jean-Jacques peut-être plus un révolutionnaire, mais leur premier soin, à l'un comme à l'autre, est de se borner à ne pas trop emmerder ses voisins et chacun à sa manière, d’écrire une « chanson pour l’Auvergnat ». Pour ma part, je pense qu’il est aussi nécessaire de vivre pour des idées.

Voilà, Jean-Jacques est pour nous la goutte d'eau de l'espoir. Oh ! Elle est ténue, mais dans ces moments difficiles que nos sociétés traversent, on l'accueille avec joie et bienveillance.

Hommes de gauche, et même d’extrême gauche, comment avez-vous eu le culot de taxer de réactionnaire un homme de cet acabit ; un homme dont on est fier quand il vous serre la main ou vous fait avec pudeur un petit compliment.

Les Restos du coeur est la dernière grande émission populaire qui peut s’apparenter à ce que furent les Carpentier dans les années soixante, soixante-dix. Beaucoup de rythme, beaucoup de joie, beaucoup d’émotion, en bref, de la variété.

Si Jean-Jacques quittait les Restos, rien ne serait plus pareil.

Pour dire un mot sur la chanson de cette année : la jeunesse se bat tous les jours dans des combats difficiles, chômage etc. et dans beaucoup de cas la vieillesse tente de l’aider, bien qu’une grande partie de cette dernière survive avec des retraites misérables, je le constate un peu partout dans la France que je traverse.

Ce qui est certain, c’est que la situation en elle-même n’est pas simple. Il faut unir les anciens et les modernes, dans un combat unitaire, et pour les mêmes valeurs. La liberté, la volonté de l’espoir et un rien d’utopie.

Jean-Jacques c’est le rameau de la paix et de l'espoir, qu'il tend, aussi mince soit-il.

Traiter Jean-Jacques de réactionnaire et de la part de son propre camp, s'il en a un, est une honte.

Quelle pitié ! Quel désespoir ! Quelle insulte pour les français qui l'ont choisi !

Et pardonnez-moi, pauvre France !

Serge Lama

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-Lexpress.png


Par LEXPRESS.fr, publié le 28/02/2015 à  19:42, mis à jour le 01/03/2015 à  19:02

Chanson des Enfoirés: les artistes défendent Jean-Jacques Goldman

L'auteur du morceau "Toute la vie" est au coeur des critiques à cause du message jugé anti-jeune de sa chanson. Des "Enfoirés" montent au créneau pour défendre Jean-Jacques Goldman de toutes mauvaises intentions.

La nouvelle chanson des Enfoirés, "Toute la vie", est interprétée par l'habituelle bande de vedettes -Goldman, Bruel, Laroque, etc-, et un choeur de "jeunes".

Choc de générations. Après avoir été accusés de véhiculer un message "anti-jeune" dans leur chanson "Toute la vie", les Enfoirés se défendent et volent au secours de Jean-Jacques Goldman. L'auteur du morceau a rapidement réagi à la polémique assurant qu'il s'agissait de seconds degrés et que les "vieux" jouent un rôle. Un constat qu'a rejoint Maxime Le Forestier, expliquant que "dans cette chanson, les vieux sont aussi cons que les jeunes".

"Double tranchant"

Lorie Pester     @LorieOfficiel - Enfoirée et fière de l'être !!!

Lorie, s'est fendue d'un tweet où elle revendique être une "Enfoirée" et reprend une citation de Paulo Coelho.  

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-Lexpress.jpg

 

Du côté des historiques du regroupement d'artistes, Maurane se veut plus nuancée et parle d'un texte "à double tranchant" sur Europe 1 ce dimanche. D'après elle, la chanson peut être choquante pour les jeunes "qui vivent de façon très noire et qui sont désespérés". A l'inverse, pour les positifs et ceux qui "sont conscients de la chance qu'ils ont", le morceau peut les "booster".

"Des êtres doux et fraternels"

Maurane a également voulu dédouaner Jean-Jacques Goldman de toutes mauvaises intentions qui lui seraient attribuées. "Il fait partie des gens très positifs et optimistes" explique la chanteuse.

Marc Lavoine a aussi volé au secours de l'auteur de "Toute la vie" sur sa page Facebook.

"Accuser Goldman, c'est vouloir nuire à ceux qui créent du lien et du sens" défend l'artiste. Visiblement remonté, il dénonce "des injustices plus cruelles que d'autres quand elles s'attaquent à des êtres doux et fraternels" et juge que s'en prendre à l'auteur-compositeur revient à "vouloir empêcher un artiste de jouer avec ses mots pour tenir à distance les maux qui nous gangrènent".

La polémique prend peut être une ampleur exagérée, c'est en tout cas l'avis de Benoit Hamon qui la juge "un peu décalée".

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/4-JeSuisGoldman.png

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-LeFigaro_4625974.png

 

Par Olivier Delcroix - Publié le 28/02/2015 à 12:25 - Mis à jour le 28/02/2015 à 12:26

 

Enfoirés : Marc Lavoine vole au secours de Jean-Jacques Goldman

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-LeFigaro_4625993.jpg

 

Après Maxime Le Forestier, c'est au tour de Marc Lavoine de défendre Jean-Jacques Goldman dont le nouvel hymne des Restos du cœur Toute la vie est jugé «réac» voire «insultant» sur la Toile. L'acteur chanteur ne comprend pas la polémique qui sévit sur Internet depuis jeudi.

La polémique ne fait qu'enfler sur la Toile depuis jeudi. Le nouvel hymne des Enfoirés ''Toute la vie'', et surtout son clip, sont l'objet de toutes les critiques sur les réseaux sociaux. Composé par Jean-Jacques Goldman, le titre est notamment accusé de véhiculer un message paternaliste et se voit qualifié de «réac» par certains internautes, parfois même qualifié de «monument d'indécence» par certains médias.

À la vue de cette forte levée de boucliers, le collectif a décidé de publier un communiqué afin d'expliquer le sens de sa chanson. «Toute la vie se veut être un message d'espoir pour la jeunesse, car elle est notre avenir. Il faut comprendre dans les paroles que rien n'est une fatalité, et qu'ensemble, on peut s'en sortir» peut-on lire sur le site internet des Enfoirés. La colère ne s'étant pas éteinte bien au contraire, c'est Jean-Jacques Goldman, auteur de ce titre controversé qui a également fini par sortir de son silence pour défendre sa chanson.

Les critiques ont malgré tout continuer tout d'affluer. «Jean-Jacques Goldman est-il devenu un «vieux réac»?» a titré le magazine Challenges. Pour tenter de calmer l'ardeur des détracteurs, c'est Marc Lavoine, un autre Enfoiré, qui prend aujourd'hui la parole.

«Accuser Goldman, c'est vouloir nuire à ceux qui créent du lien et du sens»

Sur Facebook, l'acteur chanteur vole à la rescousse de son ami Goldman: «Il est des injustices plus cruelles que d'autres quand elles s'attaquent à des êtres doux et fraternels. Accuser Goldman d'être réactionnaire par-delà son caractère absurde c'est aussi vouloir empêcher un artiste de jouer avec ses mots pour tenir à distance les maux qui nous gangrènent: refus de la faim et de la misère refus têtu, obstiné, de toutes les discriminations» a-t-il posté, rappelant qu'«accuser Goldman c'est vouloir nuire à ceux qui créent du lien et du sens. Comme une nuit de l'esprit». Le chanteur a terminé son message en apportant tout son soutien au collectif: «Aujourd'hui plus encore Je me sens un Enfoiré».

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-PureCharts_4625979.png

 

Enfoirés 2015 : Marc Lavoine défend Jean-Jacques Goldman, "un être doux et fraternel"

vendredi 27 février 2015 17:41

 

Au tour de Marc Lavoine de voler au secours des Enfoirés. Confronté à un buzz sans précédent, le collectif d'artistes est violemment critiqué pour son nouveau single "Toute la vie", jugé "réac" et "insultant". Le chanteur partage son mécontentement.

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-PureCharts_4665927.jpg

 

La polémique enfle sur la toile depuis hier. Le nouveau single des Enfoirés, et notamment son clip dévoilé en début de semaine, sont l'objet de nombreuses critiques. Qualifié de « monu­ment d'in­dé­cence » par certains médias, violemment épinglé par des nombreux internautes sur les réseaux sociaux, "Toute la vie" est perçu par certains comme une « provocation à l'égard de la jeunesse ».

Voyant les commentaires acides se multiplier, le collectif a décidé de publier un communiqué hier en fin de journée afin d'expliquer le sens de sa chanson. « "Toute la vie" se veut être un message d'espoir pour la jeunesse, car elle est notre avenir. Il faut comprendre dans les paroles que rien n'est une fata­lité, et qu'ensemble, on peut s'en sortir » peut-on lire sur le site internet des Enfoirés.
Puis c'était au tour de Jean-Jacques Goldman, auteur de ce titre polémique, de prendre la parole. Peu habitué à sortir de son silence, le chanteur a donné quelques éléments d'explications pour mieux faire comprendre la portée de "Toute la vie".

"Empêcher un artiste de tenir à distance les maux"


Mais les critiques continuent malgré tout de fuser. « Jean-Jacques Goldman est-il devenu un "vieux réac" ? » titre Challenges. Pour tenter de calmer l'ardeur des détracteurs, c'est un autre Enfoiré qui prend la parole à son tour.

Sur Facebook, Marc Lavoine vient à la rescousse de Jean-Jacques et se montre même un peu plus incisif que lui. « Il est des injustices plus cruelles que d'autres quand elles s'attaquent à des êtres doux et fraternels. Accuser Goldman d'être réactionnaire par-delà son caractère absurde c'est aussi vouloir empêcher un artiste de jouer avec ses mots pour tenir à distance les maux qui nous gangrènent : refus de la faim et de la misère refus têtu, obstiné, de toutes les discriminations » a-t-il posté cet après-midi, rappelant qu'« accuser Goldman c'est vouloir nuire à ceux qui créent du lien et du sens. Comme une nuit de l'esprit ». Le chanteur a terminé son message en apportant tout son soutien au collectif : « Aujourd'hui plus encore Je me sens un Enfoiré ».

"La montée de l'intolérance et de la connerie"


Il n'est pas le seul à réagir. Maxime Le Forestier a lui aussi tenu à s'exprimer à l'antenne de la radio Europe 1, voyant dans ce buzz « la montée de l'intolérance et de la connerie ». « Vraiment je ne comprends pas ces gens qui sont choqués par cette chanson ». Le chanteur estime que le public et les médias ont fait un « contre-sens ». Pour lui, le titre "Toute la vie" présente « deux générations qui se disent leur quatre vérités ».

Jonathan HAMARD

 

 


 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-PureCharts_4625979.png

Enfoirés 2015 : Jean-Jacques Goldman répond aux critiques et tente d'éteindre la polémique

Le clip du nouveau single "Toute la vie" des Enfoirés est à l'origine d'un véritable buzz médiatique. Violemment critiqué pour ce que certains qualifient de "monu­ment d'in­dé­cence", le collectif d'artistes tente d'éteindre le feu à travers la voix de Jean-Jacques Goldman.

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-PureCharts_4625989.jpg

Crédits photo : ABACA


Restera-t-il la Personnalité préférée des Français après la polémique ? Auteur du nouveau single "Toute la vie" des Enfoirés, malmené par la critique depuis hier, Jean-Jacques Goldman est contraint de sortir du silence. Face au tollé médiatique provoqué par ce titre et son clip, perçus comme une provocation à l'égard de la jeunesse d'aujourd'hui et même qualifié par certains médias de « monu­ment d'in­dé­cence », l'idole de toute une génération « rend des comptes ».

"La jeunesse nous demande des comptes"


Plutôt que d'attiser le feu, et alors que Les Enfoirés ont déjà publié un premier communiqué hier en fin d'après-midi, Jean-Jacques Goldman tente d'étouffer la polémique à son tour à travers un message d'apaisement. Un témoignage de la gravité de la situation ! « C'est une chanson dans laquelle les adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'il leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c'est un sujet qui n'est pas si fréquent...). Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, en espérant qu'ils feront mieux » réaffirme le chanteur.

Autrement dit, pour lui, Les Enfoirés ne sont pas les donneurs de leçons qui sont dépeints depuis que la polémique enfle sur Internet. « Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses » insiste-t-il, tenant à réconcilier les jeunes avec le collectif. Jean-Jacques Goldman précise par ailleurs que "Toute la vie" « se termine en faisant confiance à l'avenir ».

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/3-TouteLaVie.png

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-Europe1_4638195.png

 

Publié à 16h59, le 27 février 2015, Modifié à 21h24, le 27 février 2015

Enfoirés : Le Forestier affecté "par la montée de la connerie"


https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-Europe1jpg.jpg

INTERVIEW - Le chanteur est l'un des interprètes du titre polémique "Toute la vie". Il est revenu sur les critiques qui entourent la nouvelle chanson des Enfoirés.

"Toute la vie", la dernière chanson des Enfoirés, fait des vagues. Le clip, qui montre l'affrontement de deux générations autour de thèmes sociaux comme le chômage, le sida ou la retraite, a été taxé de paternaliste par certains internautes. Après Jean-Jacques Goldman, l'auteur de la chanson, c'est au tour de Maxime Le Forestier de réagir aux attaques sur Europe 1.

"Deux générations qui se disent leurs quatre vérités". "Vraiment je ne comprends pas ces gens qui sont choqués par cette chanson", assure Maxime Le Forestier. Pour lui ce sont "deux générations qui se disent leurs quatre vérités". Le chanteur n'y voit clairement aucune "agression".

 

Polémique des Enfoirés : Maxime Le Forestier...par Europe1fr

 

Un grand malentendu. La chanson véhiculerait, selon ses détracteurs, un message "anti-jeune". Un avis que ne partage pas, là encore, Maxime Le Forestier, qui y voit également "un message anti-vieux" et qui résume, avec humour : "Dans cette chanson, les vieux sont aussi cons que les jeunes". Pour le chanteur, qui invite à relire "le texte de Goldman", cette polémique est simplement "un malentendu".

"La montée de l'intolérance et de la connerie". Le chanteur, qui ne se sent pas affecté par la polémique, l'est en revanche "par la montée de l'intolérance et de la connerie", dit-il au micro d'Europe 1. L'interprète de La maison bleue dénonce "un café du commerce" qui a tendance à "réagir un peu vite". Il a même l'impression que les gens cherchent des prétextes pour s'insurger. "Quitte à faire des contre-sens", confie-t-il, avant, une fois de plus, d'enfoncer le clou : "Là, c'est un contre-sens".

"Coluche voulait donner à manger aux gens." Revenant sur l'engagement des Enfoirés, Maxime Le Forestier est aussi revenu sur l'objectif de son fondateur, Coluche. "Ce qu'il voulait, c'était donner à manger aux gens", a-t-il rappelé avant de conclure : "Je pense que quand on sait pourquoi on fait les "Resto du cœur", on reste dans cette optique-là." Maxime Le Forestier assure encore que le show en vaut la peine et qu'il faudra être au rendez-vous pour la grande soirée des Enfoirés le 13 mars sur TF1.

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-FranceBleu.png

 

Vendredi 27 février 2015 à 11h11 - par Marina Cabiten, France Bleu

 

"Toute la vie" : Jean-Jacques Goldman répond à la polémique sur la chanson des Enfoirés

 

Jean-Jacques Goldman, qui a écrit "Toute la vie", a répondu ce vendredi à la polémique autour de cette nouvelle chanson des Enfoirés. Pour lui, il ne s'agit absolument pas d'une chanson "anti-jeunes".

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo1-FranceBleu.jpg

Jean-Jacques Goldman  © MaxPPP

La troupe des Enfoirés a révélé en début de semaine son nouveau morceau, "Toute la vie", écrit par Jean-Jacques Goldman. Ce dernier a tenu jeudi à défendre la chanson, très attaquée notamment sur internet, et accusée d'être "anti-jeunes". Pour son auteur, il n'en est rien.

De la "mauvaise foi"

Jean-Jacques Goldman donne sa vision du texte de la chanson : "C'est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette,
misère (...)."


Pour le chanteur, les Enfoirés "jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux"

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo2-FranceBleu.jpg

  Les EnfoirésCompte certifié @enfoires

#TouteLaVie #Enfoires2015 #Communiqué

10:54 - 27 Févr 2015


 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo3-FranceBleu.jpg

 

"Confiance à l'avenir"

Pour Jean-Jacques Goldman ce ne seraient donc plutôt les adultes qui seraient remis en question dans cette chanson. "Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses". Et il termine sa lettre sur une note qui se veut positive : "Le fait que la chanson se termine en faisant confiance à l'avenir aussi".

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/2-RestosColuche.png

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-JDD_4625973.png

Publié le 27 février 2015

La réponse de Goldman à la polémique sur la chanson des Enfoirés 

La nouvelle chanson des Enfoirés, "Toute la vie", suscite l'interrogation et la colère des internautes, qui reprochent aux artistes des Restos du cœur un ton paternaliste et donneur de leçons. L'auteur de la chanson, Jean-Jacques Goldman a réagi vendredi.

"Hymne anti-jeunes", "cacophonie indécente", "malaise" : la nouvelle chanson des "Enfoirés", "Toute la vie", qui montre deux générations s'opposer autour de thèmes sociaux, suscite l'émoi et la colère des internautes après sa diffusion sur les réseaux sociaux en début de semaine. Le clip montre un groupe de jeunes faisant face aux Enfoirés et qui leur lance "vous aviez tout : liberté, plein-emploi. Nous c'est chômage, violence et sida". Les chanteurs des Restos du Coeur leur répondent en chœur "tout ce qu'on a, il a fallu le gagner, à vous de jouer, mais faudrait vous bouger".

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-JDD_4625986.jpg

 

La nouvelle chanson des Enfoirés met en scène deux générations qui se répondent autour des thèmes sociaux.

"Vous avez raté, dépensé, pollué", poursuivent les jeunes, "je rêve ou tu es en train de fumer?", rétorquent les Enfoirés. Et de reprendre le refrain "vous avez toute la vie, c'est une chance inouïe. (...)

C'est à ton tour et vas-y". Parmi les chanteurs des Enfoirés aperçus dans le clip, Lorie, Zaz, Jenifer, Matt Pokora au côté de Maxime Le Forestier, Gérard Jugnot, Michèle Laroque, Patrick Bruel, Pascal Obispo, MC Solaar, Jean-Louis Aubert, Julien Clerc, Mimie Mathy ou encore Bénabar Michaël Youn et l'auteur de la chanson, Jean-Jacques Goldman.

L'auteur-compositeur a réagi mardi selon un communiqué diffusé par un journaliste de RTL. Il explique que "les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux". "Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses. Le fait que la chanson se termine en faisant confiance à l'avenir aussi."

Les Enfoirés - Toute la vie LesEnfoiresVEVO

 

  

 

https://static.blog4ever.com/2012/09/713297/1-CoeurHumilite.png

 

 




04/03/2015

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres