SES FANS ESPERENT SON RETOUR

 

 

 http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Txt3-PourJJG.gif

 

 

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-DirectMatin.png

 

Par Direct Matin Mis à jour le 15 Mars 2016 à 15:03 Publié le 15 Mars 2016 à 14:43

 

Jean-Jacques Goldman incite les Français à l'optimisme


http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-DirectMatin.png

Personnalité préférée des Français, Jean-Jacques Goldman est aussi celle qui les incite le plus à l'optimisme.
[PATRICK HERTZOG / AFP]

 

A l'occasion du Printemps de l'optimisme, l'institut Opinionway a demandé aux Français quelles personnalités leur donnent le plus d'espoir. Et le grand gagnant est le chanteur Jean-Jacques Goldman, suivi de près par l'académicien Jean d'Ormesson. 

 

Le premier a été spontanément cité par 31% des personnes interrogées. Il est particulièrement plébiscité par les femmes (37%) et les 25 - 34 ans, qui sont près de 43% a confié qu'il les incite à voir la vie du bon côté. Le chanteur, que près de 11 millions de téléspectateurs ont pu écouter vendredi 11 mars lors du concert des Enfoirés diffusé sur l'antenne de TF1, garde ainsi une place particulière dans le coeur des Français, y compris les plus jeunes.

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-RTL_6119451.png http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-RFM.png http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-MetroNews.png

 

Voici un condensé des articles publiés dans ces journaux

 

Jean-Jacques Goldman : "Si les Enfoirés intéressent les gens, ça aide les Restos du cœur"

 

Le chanteur a posté un court message vidéo sur le compte Twitter des Enfoirés, expliquant que la troupe se contentait de travailler pour sortir DVDs et CDs et rapporter de l'argent aux Restos du cœur.

 

#Enfoires2016 Jean-Jacques Goldman a un message pour vous !

 

 

Jean-Jacques Goldman prend rarement la parole, mais quand il s'agit de soutenir les Enfoirés, il n'hésite pas une seule seconde.

 

Le message est limpide, il dure 17 secondes. Jean-Jacques Goldman est sorti de sa réserve après plusieurs rumeurs sur une mauvaise ambiance entre artistes, après le concert des Enfoirés diffusé le 11 mars sur TF1 et RTL.
Pour le chanteur, seul compte l'investissement des artistes, qui travaillent pour proposer des shows qui plairont au public et récolter des fonds pour les Restos du cœur. Chaque vente de CD ou de DVD permet à l'association de distribuer 17 repas.

 

«Aujourd'hui, on n'a plus le droit, ni d'avoir faim, ni d'avoir froid».


Créé en 1986 par Jean-Jacques Goldman, l'hymne des Restos du Coeur a fêté ses 30 ans ce vendredi 11 mars sur TF1 avec le spectacle des Enfoirés 2016.
Un programme suivi par plus de 11,1 millions de téléspectateurs, soit plus de 327.000 fidèles en un an selon les chiffres Médiamétrie.

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-RTL.png

 

Lassé par les critiques et les ragots qui polluent les Enfoirés, Jean-Jacques Goldman sort de son silence pour s'exprimer face caméra.

 

Dans une mini-vidéo, l'illustre chanteur remet les pendules à l'heure et espère faire taire ses détracteurs :

 
"En fait, les Enfoirés ont ceci de spécial qu'ils ne demandent jamais d'argent.
Ce qu'ils font, c'est qu'ils bossent. Ils bossent pendant six mois.
Ils font des spectacles.
Ils font des DVD. Ils font des CD et si ça intéresse les gens, ça aidera les Restos.
Mais ils ne vous demandent rien."

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo_Tloisirs.png

 

Benjamin Rabier: Publié le 9 mars 2016 à 18:00

 

Pascal Obispo sur les Enfoirés : "Jean-Jacques Goldman a compris qu'il ne pourrait pas passer la main"

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-TLoisir.png

 

Télé-Loisirs.fr :
Vous êtes un pilier des Enfoirés depuis 20 ans. Comment le spectacle a évolué ?

 

Pascal Obispo : Depuis plusieurs années, les sketchs sont devenus importants. On s’y met tous. On essaye de faire le spectacle. Cette année, je prends par exemple les traits et la voix de Dark Vador. J’ai pris goût aux sketchs. Je ne pourrais plus faire les Enfoirés s’il n’y avait que de la musique. Je pense que cela fatiguerait les gens. Ils sont là pour voir les Marie et Gilbert Carpentier de maintenant. Tout le monde se déguisait, se moquait de lui-même. C’est ce qu’on attend de nous.

 

Qu’apportent les comiques aux Enfoirés ?

 

On est content que des comiques viennent car nous, les chanteurs, nous ne sommes pas toujours très drôles. Avoir Kad (Merad), Michael (Youn) c’est toujours très agréable. Quand ils arrivent en coulisses, l’ambiance décolle. En plus, désormais les sketchs sont plus travaillés qu’avant. Ils sont écrits par Michael Youn et les auteurs de Nicolas Canteloup très sérieusement.

 

L’année dernière, Jean-Jacques Goldman avait annoncé vouloir passer la main.
Est-ce que vous pourriez être son successeur ?

 

Jean-Jacques Goldman a compris que ce n’était pas possible (de laisser place à la nouvelle génération, NDLR). Il a compris qu’il fallait qu’il chante. Quand il chante, ça fait plaisir au public. Les gens n'attendent que cela. On a tous envie de le revoir chanter. C’est l’hystérie dans la salle quand il le fait.

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-CTR.pngActu | 08 Février 2016

Le jour où CTR a... rencontré Jean-Jacques Goldman

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-CTR.png

 

Alors que son talent venait de s'imposer dans la chanson française, Ciné-Télé-Revue rencontrait le chanteur discret à qui l'on devait "Il suffira d'un signe" ou encore "Quand la musique est bonne".
C'était en 1983.


C'est un fait : Jean-Jacques Goldman est toujours resté à part dans le milieu du showbiz, malgré son succès retentissant. « Je ne suis pas de ceux qui mettent des lunettes noires dans la rue pour qu’on les reconnaisse », nous confie-t-il en 1983 dans son bureau parisien.

La gloire, c’est bien, mais elle ne lui est jamais montée à la tête. « Je ne suis pas une antistar, mais ce n’est pas mon tempérament de vouloir à tout prix arriver au premier plan. Il y a toute une partie du star-system qui n’est qu’une question d’image, de comportement, de coiffure, de physique qui est importante, mais je n’arrive pas à la maîtriser », indique-t-il.

Il l’a encore avoué récemment à la presse française. Jean-Jacques répond toujours au courrier. Il nous le révélait lors de notre entretien : « Même si j’ai six mois de retard, j’ouvre moi-même les enveloppes et non une personne de mon entourage, comme cela se fait chez d’autres artistes. Je consacre une à deux heures par jour. »

Nostalgique ? Article consacré à Goldman, dans les pages de votre Ciné-Télé-Revue du 17 mars 1983.

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-CTR01.png

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-CTR02.png

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-PureCharts_6119448.png

lundi 18 janvier 2016 18:47

 

Mort de René Angélil : Jean-Jacques Goldman signe une chanson hommage pour Céline Dion

 

Jean-Jacques Goldman a de nouveau collaboré avec Céline Dion pour le prochain de la diva.
Le premier extrait devrait être une chanson inspirée par René Angélil qui vient de nous quitter.

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-PureCharts.png

 

René Angélil nous a quitté jeudi 14 janvier, alors qu'il souffrait d'une longue maladie ayant contraint son épouse, la chanteuse Céline Dion, à mettre temporairement sa carrière entre parenthèses au mois d'août 2014.
Auprès de son mari et ancien imprésario, l'artiste en avait profité pour travailler sur un projet de nouveau show à Vegas, qu'elle défend depuis six mois sur scène, ainsi que sur un nouvel album écrit en français.
Plusieurs auteurs de renom ont collaboré sur celui-ci, à l'instar de Zaho et Grand Corps Malade, qui ont tous les deux raconté comment la rencontre avec la diva québécoise s'était déroulée l'année dernière. Francis Cabrel devrait lui aussi être de la partie, tout comme Jean-Jacques Goldman, l'auteur de tubes de Céline Dion.
L'interprète de "Je te donne" a effectivement planché sur trois disques : "D'eux" (1995), "S'il suffisait d'aimer" (1998) et "Une fille & 4 types" (2003).

Lors d'un entretien accordé à France Bleu il y a quelques semaines, Céline Dion avait évoqué ces retrouvailles autour d'une chanson « sublime » et « magique ».

« La vie nous impose des choses parfois, ça nous donne une raison de demander quelque chose à quelqu'un en qui on a confiance, de prendre le téléphone et de dire : "Jean-Jacques, je sais que t'as tout écrit pour moi, l'arc-en-ciel, la pluie, la fonte des neiges et les couleurs de l'automne. Tu m'as écrit ce qu'il y a de plus beau" » s'est-elle souvenue, précisant qu'elle lui a ensuite demandé d'« écrire sur quelque chose qui devient important » dans sa vie.
Le titre de cette chanson qui pourrait tout à fait être le premier extrait de l'album à venir, nos confrères de Télé 7 Jours viennent de le révéler. « "Encore un soir" est le titre du single de @celinedion que Jean-Jacques Goldman a écrit en pensant à #RenéAngelil » a posté l'un de nos confrères, confirmant les informations relayées sur les réseaux sociaux.

Tout porte donc à croire que Céline fera son retour cette année avec un titre qui rendra hommage à son défunt mari, comme elle avait rendu hommage à son père en 2012 à travers la chanson "Parler à mon père", extrait de son dernier disque français "Sans attendre". "Encore un soir" pourrait donc résonner à l'AccorHotels Arena de Paris en juin prochain, là où la chanteuse a donné rendez-vous au public au mois de juin pour six représentations.

 

Jonathan HAMARD

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-FActuelle.png

 

Le 17 janvier 2016

 

Céline Dion en deuil : après René, elle perd son frère Daniel

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-FActuelle.png

 

C'est la triste loi des séries. Céline Dion, qui vient déjà de perdre son époux René Angelil ce 14 janvier 2016, a également un nouveau deuil à supporter. C'est celui de son frère Daniel.
Ce dernier s'est éteint ce samedi 16 janvier, à l'âge de 59 ans, lui aussi atteint d'un cancer de la gorge comme René mais également de la langue et du cerveau.
La chanteuse de 47 ans va donc devoir être encore plus forte.

Comme la star, son frère Daniel avait des enfants. Si sa soeur est maman de René-Charles (14 ans), et des jumeaux Eddy et Nelson (5 ans), de son côté Daniel laisse derrière lui deux filles de 25 et 32 ans. Celle qui chante My Heart Will Go On a posté un dernier mot dédié à ce frère disparu.

L'artiste très proche de Jean-Jacques Goldman, avec qui elle a encore récemment collaboré pour un titre hommage à René, continuerait donc malgré tout d'être debout et de positiver pour les enfants.
Elle a toujours tenté de leur monter l'exemple, même dans les pires moments.
La diva n'a jamais caché la maladie de son mari à leurs trois petits, elle qui avait confié à USAToday : "J’essaie de montrer à mes enfants que la maladie ou des choses difficiles peuvent se produire dans la vie".

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-Gala_6119441.png

 

Laure Costey | vendredi 15 janvier 2016 à 16:2

 

René Angélil et Jean-Jacques Goldman: l’histoire d’une rencontre

 

Les deux hommes ont uni leurs forces pour Céline Dion

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-Gala.png

 

Si Céline Dion n’aurait jamais été la star internationale qu’elle est sans René Angélil, le parolier Jean-Jacques Goldman y est aussi pour quelque chose.

À l’époque, l’utilisation d’un ordinateur pour la classification et l’envoi de mails est encore un peu barbare.

Pour Jean-Jacques Goldman en tout cas, tout se fait par écriture manuscrite et coups de téléphone.
En 1994, après avoir entendu Céline Dion sur scène à Paris, le talentueux compositeur sort son classeur “chansons pour grandes voix” et demande à sa maison de disque de lui organiser un rendez-vous avec la Canadienne.

La rencontre entre Céline Dion, René Angélil et Jean-Jacques Goldman aura finalement lieu au restaurant parisien Chez Pauline.

Dans le documentaire, ''Céline face à Dion'' diffusé sur France 3, le Français raconte cet entretien dont il “garde le souvenir heureux d’avoir passé un moment avec des gens très agréables”.

Mais si la première impression est bonne, Jean-Jacques Goldman pense savoir que la collaboration va être compliquée.
René Angélil souhaite effectivement, comme pour les précédents albums de Céline Dion, faire collaborer plusieurs auteurs et compositeurs dont le fidèle Luc Plamandon.
De son côté, JJG demande au duo canadien de réfléchir à sa proposition de réaliser le troisième album de la chanteuse en entier.
Prudent comme d’habitude, le célèbre manager craint cependant que les textes du talentueux Jean-Jacques Goldman ne conviennent pas forcément à sa protégée.

Un jeu de force amical s’instaure entre les deux hommes.

Mais quand quelques mois plus tard, l’interprète de Quand la musique est bonne présente ses premières maquettes pour l’album D’Eux, René Angélil et Céline Dion “tombent en amour” pour le travail de Jean-Jacques Goldman.
C’est avec le titre phare Pour que tu m’aimes encore que le chouchou des français fait particulièrement mouche auprès du couple.
Il parvient à décrire avec une infinie justesse l’idylle qui unie Céline Dion à René Angélil.

Avant la disparition de son mari, la diva a demandé à l’ami de toujours, Jean-Jacques Goldman de lui écrire une nouvelle chanson en hommage à l’homme de sa vie.

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-JDD_6119442.png

 

Ludovic Perrin - Le Journal du Dimanche - 3 janvier 2016 -

 

Maxime Le Forestier : "Jean-Jacques ne souhaite pas s'inventer une légende"

 

A l'occasion de la parution du Top 50 du JDD, à la tête duquel Jean-Jacques Goldman reste indétrônable, en première position pour la sixième fois consécutive, l'auteur-compositeur Maxime Le Forestier raconte son ami Goldman. 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-JDD2.png

Paru dans leJDD

 

En 2001, sur le plateau d'une émission d'hommage à Georges Brassens, Jean-Jacques Goldman et Maxime Le Forestier, avec Liane Foly, Patrick Bruel, Francis Cabrel et Julien Clerc (J.J. Datchary/Abaca)

"Un soir, après les Restos du cœur, Jean-Jacques m'a dit : 'Nous avons la chance, je crois, d'appartenir à une génération qui s'entend bien.' C'est vrai, nous éprouvons tous, Cabrel, Souchon, Jean-Jacques, moi, du respect les uns pour les autres. Alors je ne sais pas si nous sommes amis, Jean-Jacques et moi, mais nous sommes d'accord sur l'essentiel des questions qui nous tarabustent.

« Jean-Jacques est parvenu à chanter ce qu'attendaient les gens »

Jean-Jacques vient de la musique américaine ; moi de la chanson française. C'était au milieu des années 1980. Il était au sommet de sa forme, moi au fond du seau. Dans une émission de Jean-Louis Foulquier enregistrée au Divan du monde, à Paris, quelqu'un avait eu l'idée de nous réunir pour un duo. Jean-Jacques doit finalement bien connaître mon répertoire puisqu'il a proposé qu'on reprenne Les Jours meilleurs. Ce titre, j'y suis très attaché mais il n'a pas eu le succès escompté à sa sortie. Nous nous sommes retrouvés chez lui à Montrouge avec mon guitariste, Jean-Félix Lalanne. Il nous a reçus dans sa cuisine et nous avons répété à trois guitares. Grâce à son contre-chant dans les aigus, Jean-Jacques donnait une nouvelle vie à ma chanson.


Je connaissais celles de Jean-Jacques. J'ai toujours préféré aux singles ses chansons d'amour, comme Quand tu danses. Ce qui m'a d'abord surpris chez lui, c'est sa voix. À ses débuts, il chantait extrêmement haut. J'ai lu d'ailleurs qu'il le regrettait, ça l'obligeait à hurler. Il possède une voix de ténor. Dans l'opéra, ce sont les plus beaux rôles. Car la tessiture est la plus brillante. On préférera toujours la brillance d'un violon à la chaleur d'un violoncelle. Puis, je me suis intéressé à ce qu'il racontait. Après des débuts en anglais avec le groupe Taï Phong, il a réussi à faire la jonction entre un propos en français et une musique d'outre-Atlantique. Il n'est pas le seul à avoir composé des chansons sociétales, Michel Delpech (décédé ce samedi 2 janvier, Ndlr) l'a fait avant lui. Mais à l'avènement des radios FM, Jean-Jacques est parvenu à chanter ce qu'attendaient les gens. Dans ces années qu'on a dites légères et insouciantes, il est arrivé avec du fond : Il suffira d'un signe, Né en 17 à Leidenstadt

« Une chanson vit quand elle est chantée. Je crois que c'est l'idée de Jean-Jacques : que les gens s'en emparent. »

Il paraît normal que ce public qui a collectivement vibré sur la bande-son de sa vie se retrouve un jour dans des sondages. Qu'il devienne ainsi la personnalité préférée des Français. Comme Michel Berger, Jean-Jacques Goldman aura marqué son époque. Ces deux auteurs-compositeurs et producteurs, chantés par d'autres, ont influencé tout un courant de la musique populaire. Les chansons de Jean-Jacques, comme les miennes d'ailleurs, connaissent des suites d'accords assez simples. Ce qui fait qu'on peut aisément les reprendre. Car une chanson vit quand elle est chantée. Je crois que c'est l'idée de Jean-Jacques : que les gens s'en emparent. À ma connaissance, seuls deux chanteurs ont quitté la scène de leur plein gré : Brel et Goldman. Ce sont ses chansons qui relient désormais Jean-Jacques à son public. Pour lui, je crois que c'est le plus important.


Et puis, il y a les Restos du cœur. Jean-Jacques m'y a invité il y a une vingtaine d'années. Coluche, que nous avons connu à des périodes différentes, n'était pas affilié à un parti politique. À un problème, il fallait une solution : là était finalement son idéologie. Un jour, Coluche a demandé à Jean-Jacques une chanson pour l'association d'alimentation d'urgence qu'il était en train de créer. Quarante-huit heures après, il lui remettait l'hymne des Enfoirés. Et trente ans après, Jean-Jacques est toujours là, à faire tourner, de manière très majoritaire, l'association. C'est un homme fiable, fidèle, on peut avoir confiance. C'est ce que j'aime aussi chez lui. Même s'il est extrêmement drôle au fond, c'est un homme sérieux. Un honnête homme, comme on disait avant. Un homme qui tient ses engagements.

« C'est un honnête homme, comme on disait avant. Un homme qui tient ses engagements. »

Je ne suis jamais allé chez lui, à Marseille. Nous nous voyons une semaine par an pour l'enregistrement des Enfoirés. Mais ça fait vingt ans que ça dure. J'évite de l'appeler, nous procédons plutôt par textos. Comme Brassens, c'est un type qu'on a peur de déranger. On se dit qu'il doit toujours être occupé à quelque chose d'important. Je sais qu'il continue d'écrire des chansons. Pour le reste… Il se livre peu. Un proverbe dit : "Celui qui pagaie quand le courant le porte fait rire le crocodile." Jean-Jacques, qui a la chance d'avoir pu établir un contact avec son public sans l'aide des médias, n'a pas cherché à se construire une légende en racontant des choses réelles ou inventées. Il ne souhaite pas s'inventer une légende, il veut vivre une vie. Ce qui restera de lui, ce sont ses chansons, ce qu'elles dégagent, ce qu'elles disent des gens. Même s'il n'échappera pas au bout du compte à sa légende."

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-JDD_6119442.png

 

1 janvier 2016 - Mise à jour le 3 janvier 2016

 

Goldman personnalité préférée des Français pour la 6e fois

 

EXCLUSIF TOP 50 du JDD - Jean-Jacques Goldman, l’artiste français le plus secret, s’installe durablement en tête du classement. Sur les mêmes valeurs, Omar Sy et Simone Veil complètent le podium.

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-JDD1.png

Paru dans leJDD - Jean-Jacques Goldman reste la personnalité préférée des Français. (Sipa)

 

Jean-Jacques Goldman s’ancre au sommet du Top 50 Ifop-JDD. Premier pour la sixième fois consécutive, l’artiste français le plus secret ne goûte guère les plébiscites, encore moins les canonisations. Il faudra qu’il s’y fasse : le public le connaît depuis près de trente-cinq ans mais ne trouve pas meilleur porte-drapeau. La bienveillance de son répertoire, la discrétion de sa vie privée, la constance de son engagement pour les Restos du cœur, autant de traces profondes qui relient cet homme aux Français : ils en savent finalement l’essentiel, la sincérité.

"Un honnête homme, comme on disait avant"

Dans un témoignage rare à lire dans le JDD, Maxime Le Forestier raconte un ami "fiable, fidèle, qui tient ses engagements". "Un honnête homme, comme on disait avant", résume le chanteur, autre figure authentique.

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-RFM.png

 

Le 17 décembre 2015 à 16h03

 

Jean-Jacques Goldman, Prix d’honneur du Parolier de l’année RFM-Paris Match

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-RFM.png

 

La cérémonie du Parolier de l’année a récompensé Jean-Jacques Goldman d’un Prix d’honneur pour l’ensemble de son œuvre.

Une récompense de plus pour «le chanteur préféré des Français»! Jean-Jacques Goldman vient d’être gratifié d’un prix d’honneur lors de la cérémonie du Parolier de l’année RFM-Paris Match.

Le jury, présidé par Didier Barbelivien, a tenu à rendre hommage à l’auteur-compositeur-interprète pour l’ensemble de son œuvre. De Johnny Hallyday à Céline Dion, en passant par Florent Pagny et Patricia Kaas, Jean-Jacques Goldman est devenu un redoutable faiseur de tubes.  

S’il se tient loin du monde médiatique, le musicien conserve les faveurs du public depuis de nombreuses années. En témoigne le classement des 50 personnalités préférées Ifop publié par le Journal du Dimanche, où il occupe pour la cinquième fois consécutive la première place. La polémique autour de la chanson des Restos du Cœur, Toute la vie, n’aura pas égratigné une seule seconde son image publique. Pas beaucoup d’informations sur son actualité pour l’année 2016, si ce n’est qu’il a signé au moins un titre sur le prochain album de Céline Dion, à qui il a déjà offert ''Pour que tu m’aimes encore'' en 1995.

 

 

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-LeFigaro_6119443.png

 

Par Lena Lutaud - Mis à jour le 18/12/2015 à 12:18 - Publié le 17/12/2015 à 12:58

 

L'histoire secrète de la chanson des Restos du cœur

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-LeFigaro.png

 

LES GRANDES CHANSONS FRANÇAISES - À quelques jours de Noël, retour sur l'hymne de charité orchestré par Coluche et composé par le faiseur de tubes des années 1980, Jean-Jacques Goldman.

Comment dire l'horreur? Celle des enfants africains, le ventre gonflé par la malnutrition, recouverts d'un drap de mouches. Fin 1984, les images de la famine en Éthiopie bouleversent l'Occident. Les stars du rock et de la pop, qui ne s'étaient encore jamais mobilisées (à l'exception notable de George Harrison pour le Bangladesh en 1971), rameutent leurs copains.


À Londres, Bob Geldof porte des sacs de riz sur l'air de Do they know it's Christmas . À Los Angeles, Michael Jackson et Lionel Richie se dandinent sur We Are the World. Au Québec, Céline Dion, 16 ans, entonne Les Yeux de la faim d'un air inspiré. À Paris, Coluche est sur tous les fronts. En mars 1985, il rejoint Renaud sur le single SOS Éthiopie . En juin, il anime le concert géant de SOS Racisme, place de la Concorde.

À l'époque, Coluche vient d'obtenir le césar du meilleur acteur pour son rôle de pompiste dépressif dans Tchao Pantin de Claude Berri. Sa candidature avortée pour la présidentielle de 1981 lui a donné le goût du social: «J'en ai marre de voir les pauvres crever de faim dans le pays de la bouffe.»

Le clochard à qui on payait un coup à boire voit débarquer de nouveaux pauvres pour qui la mendicité est tout sauf un choix de vie. Le 26 septembre, au lendemain de son faux mariage avec Thierry Le Luron, Coluche lance un appel sur Europe 1: «J'ai une petite idée comme ça, un resto qui aurait comme ambition au départ de distribuer 2.000 à 3.000 couverts par jour en hiver.»

Pour faire avancer le Schmilblick, il lui faut de l'argent. En décembre, il entre dans la loge de Jean-Jacques Goldman au Zénith et lui lance, sans détour: «Salut! Il nous faudrait une chanson pour les Restos du cœur, un truc qui cartonne, qui nous fasse gagner beaucoup d'argent. Toi tu sais faire.» «Pour quand?» demande le Christophe Maé des années 1980 qui enchaîne alors les tubes. «La semaine prochaine», réplique l'humoriste.

La chanson particulièrement accrocheuse est bouclée en trois jours. Pour le remercier, Coluche lui offre une Gretsch vintage, la guitare électrique des pionniers du rock. Les Restos du cœur ouvrent dans 200 villes de France. Plus de 8 millions de repas seront servis, cet hiver-là.

Pour enregistrer leur chanson, Coluche et Jean-Jacques Goldman se limitent à quatre stars: Michel Platini, Nathalie Baye, Michel Drucker et Yves Montand. Pour la voix de «Platoche», Eugène Saccomano file avec un Nagra à la Juventus de Turin, tandis que Laurent Cabrol et Coluche se déplacent place Dauphine chez Yves Montand. Il manque le premier parrain des Restos du cœur: Daniel Balavoine, l'interprète de L'Aziza, tout juste décédé dans un accident d'hélicoptère pendant le Paris-Dakar.

Trois mois plus tard, un accident de moto

En mars, alors que Lady Gaga naît à New York, le 45-tours Les Restos du cœur est matraqué en radio. La concurrence est rude avec plus de 30 succès dont Andy des Rita Mitsouko, Les autres sont jaloux de Yianna Katsoulos, Ève lève-toi de Julie Pietri, En rouge et noir de Jeanne Mas et Voyage Voyage de Desireless. À la télévision, Mylène Farmer lance le vidéoclip avec Libertine. Celui des Restos du cœur, anti-glamour au possible, accroît la popularité de la chanson: un camion qui jaillit dans la brume, des manutentionnaires déchargeant des cageots…

Et, en studio, Jean-Jacques Goldman, 35 ans, tenue d'ado retardé avec son pull camionneur difforme, qui bat la mesure avec ses tennis usées. Derrière son épaule, un ingénieur du son fume comme un pompier. Nathalie Baye a l'air d'une souris dans son tailleur gris. Coluche en casquette et chemise bariolée noire et blanche louche face à la caméra. Il fait le pitre, mais son accroche gouailleuse «Moi, je file un rencard à ceux qui n'ont plus rien» du titre la chanson phare de la génération Mitterrand, dont l'idole est alors au pouvoir.

«C'était la première fois que des artistes chantaient pour une cause proche de chez eux et non pas planétaire, souligne Jean-Pierre Pasqualini, directeur du magazine Platine. Jusque-là en France, le seul disque caritatif était celui de la Ligue contre le cancer mais c'était une compilation de chansons déjà existantes.»

Trois mois après la sortie du single, Coluche décède d'un accident de moto. L'Abbé Pierre célèbre la cérémonie funéraire. La rentrée est rude: Action directe assassine Georges Besse, PDG de la régie Renault, et l'État annonce que 2,5 millions de Français sont sans revenus suffisants pour vivre. «Les artistes se sont sentis obligés de participer à des événements caritatifs. Ne pas en être, c'était être réac», se rappelle Jean-Pierre Pasqualini.

Vingt-cinq ans après, Les Restos du cœur a perduré alors qu'on n'entend plus les autres tubes caritatifs. Tout simplement parce que cette chanson marque la prise de conscience des Français pour l'exclusion. C'est aussi l'hymne officiel de l'association chanté à chaque concert des Enfoirés. En 2010, les CD, DVD et concerts des Enfoirés ont permis aux Restos de récolter 27,2 millions d'euros, soit 17,8% de ses ressources.

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-LePoint.png

 

Par Marc Fourny - Publié le 12/12/2015 à 14:44 - Modifié le 12/12/2015 à 14:48 | Le Point.fr

 

Le coup de colère de Régine contre Jean-Jacques Goldman

 

L'ex-reine de la nuit dit ses quatre vérités à la star de la chanson française, qui l'a refusée dans la troupe des Enfoirés... Mais quelle mouche la pique ?

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-LePoint1.png

 

Régine tacle Jean-Jacques Goldman. Montage photo. © PJB/SIPA - PATRICK HERTZOG/AFP PHOTO

 

Il ne faut pas se frotter de trop près à la Grande Zoa, au risque de recevoir un tacle bien senti. À 85 ans, alors qu'elle entame une nouvelle tournée, Régine n'a rien perdu de son énergie et de son franc-parler. Jean-Jacques Goldman en fait les frais cette semaine, rhabillé pour l'hiver par l'ex-reine de la nuit, qui n'a pas digéré un vieux différend concernant les Restos du cœur. Dans une interview-fleuve accordée au site Purecharts, la chanteuse égraine ses souvenirs, quand le sujet arrive soudain sur les Enfoirés, une troupe dont elle n'a jamais fait partie. « Je ne l'ai jamais fait parce que Goldman n'a jamais voulu », lance l'inoubliable interprète des Petits Papiers. « Parce qu'il a dit que moi, je m'occupais de la drogue. J'ai une énorme association antidrogue. Et selon lui, il ne fallait pas mélanger. »

Elle avait conseillé Coluche sur les Restos

Une mise à l'écart que Régine ne comprend toujours pas. « Pas mélanger quoi ? Il y a beaucoup de drogués qui vont chercher à manger », enchaîne-t-elle. « Je trouve que c'est idiot de ne pas profiter de mon talent ». Palmade lui a demandé, Bruel lui a demandé... Il a dit non. Ils ont dit : Elle serait formidable avec nous. Parce qu'ils m'adorent... » La chanteuse est d'autant plus agacée qu'elle raconte comment Coluche avait fait appel à elle pour lancer son association en faveur des plus démunis. « En plus, la première personne qui a entendu parler des Restos, c'est moi », se souvient-elle dans Purecharts. « Quand on a remis la Légion d'honneur à Alain Delon, à Europe 1, Coluche m'a prise à part. Il m'a dit : Pendant les deux ans qui viennent, je vais en profiter pour parler comme je veux, j'aimerais aider les gens qui n'ont pas à bouffer. Je lui ai dit comment faire. L'idée des Restos n'est pas venue de moi, mais Coluche a voulu se servir de mon expérience. Il m'a posé des questions précises... je lui ai dit que j'étais à sa disposition. »

« Goldman est commercial »


Mais Coluche meurt six mois après avoir créé l'association, Goldman prend le relais pour fédérer les stars et Régine n'intégrera jamais la troupe des Enfoirés, à l'image de beaucoup d'autres célébrités qui auraient aimé en faire partie. À la fois pour la bonne cause et pour donner un petit coup de fouet à leur carrière – le show est le plus regardé de France avec des pointes d'audimat à plus de 10 millions de téléspectateurs. Du coup, la Grande Zoa ne se gêne pas pour dire ce qu'elle pense de la troupe. « Je trouve que ça a perdu de sa spontanéité, ils sont tous un peu fatigués. » Suivez son regard. « C'est moins drôle qu'avant. Et puis ce côté un peu déguisé n'importe comment... » Même si elle reconnaît que la cause reste belle à défendre.


Sur Jean-Jacques Goldman, en revanche, son opinion est radicale. Celle qui a eu la chance de travailler avec Serge Gainsbourg, Barbara ou encore Aznavour ne range pas le chanteur et sa trentaine de millions de disques vendus dans son panthéon artistique. « Il est un commercial, résume-t-elle. Lui et son frère, ce sont de très bons hommes d'affaires. » Régine et Goldman n'ont jamais collaboré, elle a même reçu un jour un refus de sa part quand elle lui a demandé une chanson. « Je ne suis pas fan de Goldman. Peut-être qu'il l'a senti, je ne sais pas. Je ne m'attarde pas sur sa vie. Il est très riche, ça va très bien, malgré ses pulls déchirés et tout le bataclan... Il ne m'impressionne pas. » On avait compris.

 

 


 

 

SUITE A L'ARTICLE PARU DANS JE JOURNAL "LE POINT" DU 12 déc 2015
(voir l'article ci-dessus)
 
 
VOICI MA VIVE REACTION COMMENTEE SUR "FACEBOOK"...

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-LePoint3.png
Goldmanfb Jeed-Gold 13 décembre 22:57

 

Malgré votre talent que vous prétendez avoir, vous faites preuve de mépris et d'insolence envers des personnes de grande générosité du coeur.
Comme par hasard, vous faites du zèle avant votre prochaine tournée!!
Quant à prétendre que vous y êtes pour quelque chose dans la création des Restos du Coeur, MENSONGE.!!!!!
C'est mesquin et honteux de votre part.
De là-haut, Coluche n'est surement pas fier de vous.
Qu'avez-vous fait, durant 30 ans, pour ceux qui ont faim et sont sans toit?
Vous vous contentiez de brosser et d'attirer de gros matous, les poches bien garnies, dans votre établissement rempli de paillettes et de déguisements.
A combien le prix de l'entrée plus les boissons évidement?
Vous parlez de fric chez les autres, c'est une preuve de pure jalousie.
Ne vous plaignez pas, quand on sait que les gains d'une seule soirée dans votre cabaret suffiraient à servir des milliers de repas aux Restos du Coeur.
Coluche a eu l'idée des repas, il a récolté des dons qu'il a offert à l'Abbé Pierre pour servir les 1er repas en 1985.
De là sont nés les Restos du coeur et les soirées des Enfoirés en 1986.
Tout le monde connait l'histoire.
Durant 30 ans Jean-Jacques est resté fidèle à Coluche.
Certains Enfoirés sont partis d'autres viennent, Jean-Jacques est le SEUL à répondre tous les ans… présent durant 30 ans.
Il donne beaucoup de son temps pour préparer et organiser les soirées des Enfoirés, c'est une lourde charge.
Nombreux sont ceux qui disent qu'il est irremplaçable, je suis de ceux-là.
Il a eu ses raisons pour ne pas vous intégrer dans la troupe… aujourd'hui on peut dire qu'il a eu entièrement raison!!
Jean-Jacques s'investit beaucoup pour les bonnes causes et les plus démunis.
Avec tout le respect que je vous dois, Mme Zoa, je vous conseille de reprendre votre rôle de "grande zoa" avec son boa.
Restez au chaud dans votre boite plutôt que de jacasser sur le dos de ceux qui permettent de distribuer des repas chauds aux oubliés de la vie qui meurent de froid encore aujourd'hui.
Merci pour eux Jean-Jacques.
Que le tout puissant vous donne la force de continuer…

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Txt-JeReponds.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-NSpeople.png

 

Vendredi 11 Décembre - 16:11

 

Les Enfoirés : Véronique Colucci rend hommage à Jean-Jacques Goldman

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-NSpeople1.png

 

Les Enfoirés monteront sur scène à Bercy du 20 au 25 janvier prochain. A un peu plus d’un mois de la première représentation, Véronique Colucci, la veuve de Coluche, s’est confiée à Paris Match. Et revient notamment sur l’implication sans faille de Jean-Jacques Goldman.

Jean-Jacques Goldman et les Enfoirés, c’est une histoire d’amour qui dure depuis maintenant de longues années. Le chanteur en a d’ailleurs fait une nouvelle fois la démonstration au mois de mars dernier après la grosse polémique qui a entouré Toute la vie, l’hymne des Enfoirés 2014. Vivement critiquée dans les médias, considérée anti-jeunes et réac, la chanson avait poussé Jean-Jacques Goldman à faire son grand retour à la télévision pour éteindre l’incendie. Dans un entretien décalé accordé à Eric et Quentin du Petit Journal de Canal+, l’interprète d’Envole-moi avait réussi à faire passer quelques messages et à redorer l’image des Enfoirés.

"J'admire sa rigueur, son humilité et sa folie"

La femme de Coluche justement, Véronique Colucci, a répondu aux questions de Paris Match ce vendredi. Et au contraire de Régine, elle a tenu à rendre hommage à Jean-Jacques Goldman pour son implication sans faille en faveur des Restos du Cœur : "Je peux juste vous dire combien Jean-Jacques (Goldman) est d’une grande fidélité depuis 30 ans. Il ne remonte sur scène que pour le spectacle des Enfoirés. J’admire sa rigueur, son humilité et sa folie".

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-NSpeople2.png

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-Voici_6119453.png

 

Publié le vendredi 13 novembre 2015 à 15:14  par La Rédaction

 

Céline Dion : peinée, elle compte sur Jean-Jacques Goldman pour être consolée

 

« Tu m’as écrit tout ce qu’il y avait de beau »

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-Voici.png

 

Bientôt en concert à Paris, Céline Dion prépare un nouvel album en français et compte sur son ami de longue date Jean-Jacques Goldman pour composer une chanson qui résonnera avec ce qu’elle vit en ce moment aux côtés de son époux René Angelil.


René Angelil va un peu mieux, a-t-on récemment appris. Céline Dion s’en trouve probablement soulagée, mais les souffrances qu’elle a connues au cours des derniers mois ont profondément marqué la chanteuse. Revenue sur scène à Las Vegas à la demande de son mari, elle s’apprête égale­ment à venir en France en juin prochain pour deux concerts à Bercy (devenu AccorHotels Arena) et planche sur un nouvel album en français. Et Jean-Jacques Goldman a beau avoir pris sa retraite depuis plusieurs années, c’est vers lui que Céline Dion s’est tournée.


Elle n’hésite pas à parler « d’histoire d’amour au niveau artistique » entre elle et lui. « On a tout fait ensemble, a-t-elle déclaré sur France Bleu. On a parlé de toutes les saisons et de toutes les émotions. » Depuis leur dernière collaboration, « le temps a passé », mais Céline Dion a le sentiment d’être dans une situation où il est le seul à même de comprendre. « Parfois, la vie nous impose des choses… Il y a des moments qui nous donnent des raisons de prendre le téléphone pour demander [quelque chose] à quelqu’un en qui on a confiance », a-t-elle raconté.

Quand elle a eu Jean-Jacques Goldman à l’autre bout du fil, voilà ce qu’elle lui a demandé : « Jean-Jacques, tu as tout écrit pour moi : l’arc-en-ciel, la pluie, la neige, le beau temps, la fonte des neiges, les couleurs de l’automne… Tu m’as écrit tout ce qu’il y avait de plus beau. On a vécu des choses extraordinaires ensemble. Je ne te demande pas de m’écrire ce que tu as déjà fait, mais est-ce que je peux me permettre de te demander d’écrire quelque chose pour moi qui n’est pas juste beau mais qui devient important dans ma vie en ce moment ? » Le Parisien ayant annoncé hier que la chanson est déjà écrite, la réponse du compositeur a visiblement été positive.

Un geste que Céline Dion n’oubliera pas, elle qui considère chacune de ses chansons comme des cadeaux offerts par les compositeurs : « C’est comme s’ils déposaient la main sur notre épaule en disant : “On est avec toi et on sait que tu aimes chanter, Céline. Si on peut t’aider à passer avec René à travers ces difficultés, eh bien, parce qu’on t’aime, on va le faire.” Et Jean-Jacques, il l’a toujours fait par amour. » On ne peut que se réjouir de voir que leur entente dure malgré la distance et les années, prouvant ainsi que oui, l’amour existe encore (même si cette chanson-là n’a pas été écrite par Jean-Jacques Goldman).

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-PureTrend.png

 

Publiée Le Dimanche 11 Octobre 2015 à 11:00

 

Jean-Jacques Goldman : Nathalie Lagier, Céline Dion... les femmes de sa vie

 

Ce 11 octobre 2015, Jean-Jacques Goldman fête ses 64 ans. Homme très discret, chanteur incontournable aux titres cultes de la variété française et figure toujours aussi admirée du public alors même qu'il s'est retiré du monde de la musique depuis quelques années, l'interprète de "Envole-moi" fascine encore et toujours. Retour sur les femmes de sa vie ou les quelques bribes qu'on en connait. 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-Puretrend.png

 

Jean-Jacques Goldman a eu deux épouses : Catherine Morlet, de 1974 à 1997 et Nathalie Lagier, sa compagne actuelle qu'il a épousé en 2001.

Catherine Morlet

Jean-Jacques Goldman épouse Catherine Morlet, psychologue de profession, le 7 juillet 1975. Ils sont tous deux amis d'enfance et lorsqu'ils se rencontrent, Jean-Jacques Goldman vend des articles de sport dans le magasin de ses parents et chante pour le groupe Taï Phong.

Ensemble le couple a trois enfants. Caroline, née l'année de leur mariage, Michael né en 1979 et Nina en 1985.

En 1997, le chanteur sort son album "En passant", dont le premier single "Sache que je" sonne comme une déclaration d'amour. Pourtant, c'est l'année où Jean-Jacques Goldman et Catherine Morlet se séparent.

Nathalie Thu Huong-Lagier

C'est en 1995 que le chanteur rencontre Nathalie Lagier. A l'époque elle n'a que 16 ans et est une fan qui l'approche en coulisses. L'artiste et la jeune fille ont, par la suite, entamé une correspondance. Una pratique que Jean-Jacques Goldman préférait aux séances dédicaces et qu'il a entretenu avec de nombreux fans.

Ils sont aperçus ensemble au début des années 2000 et se marient en octobre 2001. Nathalie Lagier a alors 22 ans et est étudiante en mathématiques. Ensemble, ils ont trois filles : Maya (en 2004), Kimi (en 2005) et Rose (en 2007). Autant dire que la seconde épouse du chanteur à de quoi faire rêver bien des fans dans le monde !

Carole Fredericks

Choriste très en vogue dans les années 1980-1990, Carole Fredericks collabore avec des grands noms comme Serge Gainsbourg, France Gall ou encore Mylène Farmer. Mais en 1990, la chanteuse américaine rejoint le duo formé par Jean-Jacques Goldman et Michael Jones. Leur collaboration ayant commencé quatre ans plus tôt, il n'est pas étonnant de voir le trio Fredericks, Goldman & Jones se former. Ensemble, ils sortiront deux albums studios, deux live et réaliseront trois tournées.

Le 7 juin 2011, Carole Fredericks meurt d'un arrêt cardiaque. Malgré cette perte tragique, Jean-Jacques Goldman et Michael Jones rendent hommage à leur amie disparue sur la scène du Club Med World Paris-Bercy, le 11 juin, pour le concert-live "Autour du blues". Un spectacle auquel elle aurait dû être présente. Ils interprètent alors le titre "Dust My Blues" qu'ils aimaient particulièrement chanter en trio.

Très affecté par le décès de Carole Fredericks, le chanteur lui rend un autre hommage fort en émotion en 2002, lors de la tournée "Un tour ensemble", en interprétant la chanson "Juste après". Il intègre même la voix de la célèbre choriste dans sa performance, à partir d'un enregistrement fait à l'époque de leur trio.

Céline Dion

Ce sont 22 ans d'amitié qui unissent Jean-Jacques Goldman et Céline Dion. D'ailleurs, la chanteuse lui doit certainement une partie de son succès. En effet, pour le chanteur c'est le coup de foudre en attendant le titre "The Power Of Love" de la Québécoise.

Céline Dion est encore méconnue en France et celui qui reste la personnalité préférée des Français décide de lui écrire un album. C'est d'ailleurs la seule personne avec qui le chanteur demandera une collaboration. S'ensuit le succès retentissant de l'album "D'eux", sortie en 1995, puis de "S'il suffisait d'aimer" en 1998. Le duo est incontournable du paysage de la variété française.

"C'était une rencontre incroyable. Je n'oublierai jamais, jamais ce moment-là. Ce n'était pas du travail d'être avec Jean-Jacques. C'était une grande histoire d'amour", a même déclaré Céline Dion pour parler de leurs différentes collaborations, des propos rapportés par France Bleu.

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-TvStar.png

 

Par Thomas Janua Le 11 octobre 2015 à 06h14

 

Pourquoi Jean-Jacques Goldman ne chante plus ?

 

Adoré, vénéré, Jean-Jacques Goldman - qui fête ce 11 octobre 2015 ses 64 ans - a quitté la scène depuis plus de 10 ans sans donner d'explications publiques. Ses fans espèrent toujours un retour...

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-TvStar.png

 

Jean-Jacques Goldman et Michael Jones dans la Star Academy 4 en décembre 2004.

 

Dans le milieu du show-business, Jean-Jacques Goldman qui fête aujourd'hui 11 octobre 2015 ses 64 ans est un cas à part. Un chanteur/compositeur qui a su trouver une prise directe sur le cœur de ses fans. Pour la plupart, "JJG" n'est pas une star, il fait partie "de la famille" pour paraphraser une de ses chansons. Jean-Jacques Goldman préserve, plus de 10 ans après sa retraite artistique une popularité monumentale. Un homme qui, au faîte de sa gloire et après 23 ans de carrière, a justement décidé de quitter la scène en 2004 avec juste quelques mots, rapportés par son ami le guitariste Michael Jones : "J'arrête pour le moment."

La scène qu'il ne retrouvera plus que pour des manifestations caritatives locales et avec le collectif Les Enfoirés jusqu'en 2015 avant qu'une polémique - à laquelle il a d'ailleurs fait un joli pied de nez - ne l'amène à céder sa place de compositeur pour les Restos du cœur. Jean-Jacques Goldman n'a d'ailleurs jamais abandonné la plume mais il écrit désormais pour les autres : Grégoire, Garou, Johnny Hallyday, Zaz, Céline Dion, Patrick Fiori... Ce père de six enfants, marié à Nathalie Tuh Huong-Lagier, une docteure en mathématique, habite Marseille, pratique la course, œuvre à l'éducation de ses six enfants et cultive une discrétion absolue que ses fans respectent scrupuleusement.

Jean-Jacques Goldman n'a jamais expliqué publiquement ses raisons pour ne plus chanter. En 2013, Michael Jones relatait à Paris Match que "Jean-Jacques" ne goûte rien plus que la vie normale : "Il y a des endroits où il ne pouvait plus aller. Maintenant il peut de nouveau." Un autre ami, le journaliste Sorj Chalandon propose une autre piste, complémentaire : "Un jour il m'a dit « J'arrête parce que je n'ai pas envie à 75 ans de chanter « Je te donne »". Le même relate à Paris Match : "Une fois je l'ai entendu dire qu'il aurait envie, un jour, de refaire un concert pour montrer à ses enfants qu'il a un métier." Le public espère, le garde dans son cœur. Jean-Jacques Goldman a, en fait, réussi ce dont rêvent toutes les stars : être célèbre, aimé et vivre sa vie comme il l'entend.

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-SLama_6119495.png

  Serge Lama Officiel

 

    1er mars 2015

 

 

A propos de Jean-Jacques Goldman

 

Je voudrais essayer de ne pas me laisser emporter par une plume aisément pamphlétaire. Non, simplement parler du bon homme Goldman, de l’honnête homme, au sens du 18ème siècle.

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-SLamaJJG.png

Je le connais peu, je ne peux donc pas me prévaloir d'être ni son ami, pas même son copain. Simplement, j'ai participé à un certain nombre de Restos du coeur, j'ai observé un homme exemplaire tant dans son comportement que dans la qualité humaine qu'il mettait à guider n'importe lequel d'entre nous, star ou débutant, sur le bon chemin, dans tel ou tel numéro. Il s’adresse à vous toujours avec une délicatesse, une politesse extrême, en tenant compte des susceptibilités de chacun dont son regard omniprésent a pris la mesure.




 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les grands jouent souvent aux petits chefs, lui, jamais. Il est responsable ; son humilité, alliée sans doute à une certaine timidité, n’est pas feinte et pourtant je vous assure que quand on y regarde de plus près, on ressent que ça bout parfois à l'intérieur.

Un panel de français l'a nommé depuis deux ans homme de l'année, ça prouve que le peuple, qu'il ne faut pas confondre avec la foule, a du bon sens et de la reconnaissance.

Jean-Jacques, depuis les années quatre-vingt, offre sa plume aux plus démunis, aux oubliés de la société, à ceux qui marchent seuls, aux petites vieilles qui jettent des miettes sur leur balcon pour nourrir les pigeons, puis se noient dans leur télévision. Il a depuis longtemps choisi son camp, quitte à sacrifier une écriture qu'il aurait pu hisser vers un ton plus littéraire, je sens qu’il en avait les capacités. Il a écrit pour être compris par ceux à qui il s'adresse. C'est un noble sacrifice car Jean-Jacques a de la fierté et peut-être même de l’orgueil.
Il y a de la rigueur du saint chez Jean-Jacques par les choix drastiques qu’il a fait dans sa vie. Une discipline qu’il s’applique à lui-même tous les jours. Sa vigilance n’est jamais prise en défaut et le peu qu'il se hasarde à dire, il le pense sans détour.

Quand Brassens, interprété par Maxime Le Forestier, proclame qu’il veut « mourir pour des idées mais de mort lente », Goldman se fâche tout rouge à la télévision et dit tout haut qu'il y a des idées dont il pense qu’elles méritent qu'on meure pour elles. Et pourtant Dieu sait que ces deux-là (j’ai bien connu Brassens) auraient été vraiment faits pour s'entendre. Georges était un véritable anarchiste, Jean-Jacques peut-être plus un révolutionnaire, mais leur premier soin, à l'un comme à l'autre, est de se borner à ne pas trop emmerder ses voisins et chacun à sa manière, d’écrire une « chanson pour l’Auvergnat ». Pour ma part, je pense qu’il est aussi nécessaire de vivre pour des idées.

Voilà, Jean-Jacques est pour nous la goutte d'eau de l'espoir. Oh ! Elle est ténue, mais dans ces moments difficiles que nos sociétés traversent, on l'accueille avec joie et bienveillance.

Hommes de gauche, et même d’extrême gauche, comment avez-vous eu le culot de taxer de réactionnaire un homme de cet acabit ; un homme dont on est fier quand il vous serre la main ou vous fait avec pudeur un petit compliment.

Les Restos du coeur est la dernière grande émission populaire qui peut s’apparenter à ce que furent les Carpentier dans les années soixante, soixante-dix. Beaucoup de rythme, beaucoup de joie, beaucoup d’émotion, en bref, de la variété.
Si Jean-Jacques quittait les Restos, rien ne serait plus pareil.

Pour dire un mot sur la chanson de cette année : la jeunesse se bat tous les jours dans des combats difficiles, chômage etc. et dans beaucoup de cas la vieillesse tente de l’aider, bien qu’une grande partie de cette dernière survive avec des retraites misérables, je le constate un peu partout dans la France que je traverse.
Ce qui est certain, c’est que la situation en elle-même n’est pas simple. Il faut unir les anciens et les modernes, dans un combat unitaire, et pour les mêmes valeurs. La liberté, la volonté de l’espoir et un rien d’utopie.

Jean-Jacques c’est le rameau de la paix et de l'espoir, qu'il tend, aussi mince soit-il.

Traiter Jean-Jacques de réactionnaire et de la part de son propre camp, s'il en a un, est une honte.

Quelle pitié ! Quel désespoir ! Quelle insulte pour les français qui l'ont choisi !

Et pardonnez-moi, pauvre France !

Serge Lama

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Barre-Separ_6146733.gif

 

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Logo-PCharts_6119447.png

 

mercredi 08 janvier 2014 12:24

 

Jean-Jacques Goldman soutient l'association Le Refuge : "Votre action est juste et utile"

 

Quand on s'appelle Jean-Jacques Goldman et qu'on est la personnalité préférée des Français, on attire forcément l'attention sur ses engagements. C'est ce que l’artiste espérait sans doute en écrivant une lettre à l'intention de l'association Le Refuge, qui vient en aide à de jeunes homosexuels confrontés à des difficultés sociales et en situation de rupture familiale.

 

http://static.blog4ever.com/2012/09/713297/Photo-PCharts.png

Crédits photo : ABACA

 

Si Jean-Jacques Goldman a été une nouvelle fois élue personnalité préférée des Français selon le dernier classement du Journal du Dimanche, ce n'est pas uniquement parce que ses tubes continuent de vivre à travers la voix de la jeune génération. L'artiste, aujourd'hui à la retraite dans le sud de la France, continue d'être actif et de soutenir l'action de plusieurs associations. Ainsi, il participe depuis plus de vingt ans aux Enfoirés, collectif dont il est le pilier qui chante au profit de l'association caritative des Restos du Cœur. C'est sans doute cette discrétion associée à ce sens de la solidarité que les Français apprécient. Et ils continueront d'être touchés par l'artiste lorsqu'ils apprendront que Jean-Jacques Goldman souhaite à présent mettre en lumière le travail de l'Association Le Refuge, qui vient en aide depuis 2003 à des jeunes démunis qui ont été rejetés par leur entourage parce qu'ils sont homosexuels. C’est un toit et une écoute que propose Le Refuge à des jeunes majeurs, âgés de 18 à 25 ans, majoritairement confrontés à des difficultés sociales et en situation de rupture familiale.

Le titre "Famille" devient l'hymne officiel de l'association

L'association a relayé ce matin le message d'encouragement que Jean-Jacques Goldman lui a envoyé. « Que d'émotions ! Ouvrir le courrier du Refuge et découvrir une lettre signée par Jean-Jacques GOLDMAN, est un moment indescriptible... » a tout d'abord écrit le responsable du Refuge Nicolas Noguier sur Facebook, avant de dévoiler le contenu du courrier. « Votre action est juste et utile. Transmettez mes amitiés à vos "réfugiés" et au personnel qui se dévoue » déclare Jean-Jacques Goldman dans sa lettre, faisant ensuite référence à l'un de ses titres pour étayer son propos : « Ce que je pense de leur situation est chanté dans "C'est ta chance". Je crois que l'on tire nos forces de nos différences, faiblesses et épreuves ». Paru en 1987 sur l'album "Entre gris clair et gris foncé", le titre "C'est ta chance" est donc toujours d'actualité.

Ce n'est pourtant pas ce morceau que Le Refuge souhaite voir ériger comme hymne cette année, mais plutôt le titre "Famille", interprété par Jean-Jacques Goldman l'an dernier lors du concert de clôture du spectacle "La Boîte à Musique des Enfoirés". « Avec l'autorisation de Jean-Jacques GOLDMAN, "Famille" devient l'hymne du Refuge ! » clame-t-on sur les réseaux sociaux.

 

 

 




12/09/2016

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres